Digestion

Digestion quand on arrête de fumer : les effets et remèdes

Fumer crée des dommages au niveau de l’organisme. Cette pratique est nocive pour tous les organes de votre corps. Ainsi, le tabac nuit dangereusement à la peau, à la gorge et au système digestif. Ce dernier est mis à rude épreuve à cause de la fumée du tabac. Notez que les effets du tabac perdurent même après le sevrage. Découvrez dans cet article tous les effets ressentis au niveau de notre digestion et les remèdes lorsqu’on arrête de fumer.

Qu’est-ce qui provoque les troubles digestifs après le sevrage tabagique ?

L’un des effets observés chez le fumeur est l’apparition des gaz intestinaux ou encore de la constipation. Ces deux phénomènes sont dus au tabac. Toutefois, ces troubles observés au niveau du système digestif ne disparaissent pas forcément lorsqu’on arrête le tabac. En effet, l’accumulation de gaz au niveau des intestins et de l’estomac entraine des flatulences chez le fumeur qui a décidé d’arrêter le tabac.

Notez également que le sevrage provoque chez les ex-fumeurs, le retour des sensations gustatives, ce qui entraine une forte consommation d’aliments tels que les sucres complexes. Ceux-ci sont généralement responsables des gaz intestinaux, car le système digestif a du mal à les absorber. Par conséquent, ils ont la possibilité d’atteindre les intestins. À ce moment, on assiste à la transformation des sucres complexes en gaz suite à l’action des bactéries intestinales.

Outre les sucres complexes, la consommation excessive d’alcool ou de boissons gazeuses est également à l’origine de l’émission des gaz intestinaux. Rappelons que ces boissons sont responsables de la production supplémentaire de bulles d’air au niveau de l’estomac.

Par ailleurs, la consommation des substituts nicotiniques tels que la gomme à mâcher provoque aussi la formation des gaz.

Comment prévenir les troubles du système digestif observé au cours du sevrage ?

Pour prévenir tous ces désagréments après l’arrêt du tabac, il est recommandé d’adopter de bonnes habitudes. La première consiste à revoir son alimentation. En effet, le fait d’arrêter de fumer entraine le retour de l’appétit, ce qui pousse de nombreux fumeurs à consommer plus d’aliments. Il est donc recommandé aux fumeurs de faire attention à leur régime alimentaire au risque de faire face à plusieurs effets qui découlent du sevrage tabagique. Il s’agit de la constipation, du ballonnement ou encore des gaz intestinaux.

Retenons donc qu’il faut adopter les habitudes suivantes :

  • Éviter tous les produits alimentaires qui contiennent des sucres complexes
  • Éviter les boissons gazeuses
  • Éviter les chewing-gums ainsi que les gommes à mâcher après le sevrage tabagique.

Comment faut-il traiter les troubles observés au niveau de l’appareil digestif ?

Les troubles tels que les gaz intestinaux ne constituent pas de grave problème de santé. Toutefois, il est préférable de les traiter convenablement avec des médicaments disponibles en pharmacie.

Il est également possible de consommer des enzymes digestives. Celles-ci jouent un rôle non négligeable, car elles facilitent la digestion des sucres responsables des gaz.

Ces enzymes doivent être consommées au moins trois fois par jour pour une meilleure efficacité.

Anne, Docteur en pharmacie:

« Vous allez découvrir une méthode 100 % naturelle et surtout très efficace qui peut vous permettre d’arrêter de fumer »

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud