Stress

Comment gérer le stress quand on arrête de fumer ?

Entre l’anxiété, l’irritabilité, le manque de concentration, la perte du contrôle et toutes les autres sensations du sevrage, il est difficile de savoir où donner de la tête. Beaucoup de fumeurs qui prétendent vouloir arrêter, ne le font pas justement par la crainte de ces symptômes. Cependant, il est bien possible de gérer ces symptômes notamment le stress quand on arrête de fumer. Comment s’y prendre alors ?

Le stress après le sevrage tabagique : est-ce normal ?

Le stress est une réaction de l’organisme qui survient face à un changement soudain. En effet, quand vous arrêtez de fumer, au cours des premières semaines, il y a un manque de nicotine qui se crée. Lorsque vous n’arrivez pas à gérer cela, l’anxiété, l’irritabilité et plein d’autres signes du stress commencent par voir le jour.

Cependant, il ne dure que une voire deux semaines après l’arrêt de fumer. Si vous arrivez à tenir au cours de cette période sans replonger, alors, il y a de fortes chances que vous atteignez votre objectif d’arrêter la nicotine. Heureusement pour vous, il existe de nombreuses astuces pour gérer le stress.

Astuces pour gérer le stress après le sevrage tabagique ?

Tous les moments sont bons pour atteindre de nouveaux buts. Mais, il y a de ces périodes qui sont très stressantes et demandent un assez grand investissement émotionnel. Si vous souhaitez faire votre sevrage tabagique, sachez que ces périodes sont à éviter ou votre projet pourrait tomber à l’eau.

Une fois la période choisie, vous pouvez accompagner cela pas d’autres activités. Le sport est un bon moyen pour déstresser, se défouler et canaliser les émotions et se détendre. Le sport permet d’ailleurs de sécréter les endorphines, hormones contre le stress. Aussi, évitez-les excitants comme l’alcool, le café ou la nourriture trop riche.

Envisagez la pratique d’une activité de relaxation : la méditation, la marche, des activités en groupes. Occupez vos doigts, à travers des activités de créativité anti-stress telles que le tricotage, le jardinage ou plus simplement le coloriage thérapeutique.

Faites-vous plaisir, visitez vos proches. Évitez de vous enfermer chez vous ou de vous isoler. Vous risquez en restant isolé de déprimer avec de plus grandes chances de rechute. Socialisez, faites-vous de nouveaux amis non-fumeurs avec de nouveaux centres d’intérêt à découvrir.

Même si le stress à un impact direct sur le sommeil à travers les perturbations et l’insomnie, il est important de bien dormir pour apaiser le cerveau et favoriser le calme intérieur. Le yin yoga, l’homéopathie sont des sources de solution pour avoir un sommeil réparateur.

Comment arrêter de fumer sans stress ?

L’une des meilleures choses que vous puissiez faire lorsque vous décidez de faire un sevrage tabagique, c’est d’abord consulté un spécialiste en la matière. Le rôle d’un tabacologue, c’est de vous aider à trouver la formule la mieux adaptée pour vous en fonction de votre vie sociale, votre personnalité et votre niveau de dépendance. De plus, parmi les personnes qui arrêtent de fumer sans soutien médical, seulement 5% y arrivent.

Arrêtez la nicotine de façon progressive, fréquentez des groupes de soutien, faites des activités que vous aimez. Sociabilisez. Arrêter de fréquenter des personnes qui pourraient être source de stress pour vous. Adoptez de saines habitudes alimentaires et de vies. 

Ainsi cet article vous montre comment gérer le stress quand on arrête de fumer.

Partager cet article