Homeopathie

Comment arrêter de fumer avec l’homéopathie ?

La prise de décision d’arrêter de fumer est un acte salutaire. Cependant, même avec de la volonté, il peut s’avérer très compliqué de se détacher de l’addiction à la nicotine. On se retrouve vite submergé par l’envie de reprendre et par de nombreux et divers symptômes liés au manque de nicotine et des autres substances addictives de la cigarette. Dans ce cas, pourquoi ne pas essayer l’homéopathie pour vous accompagner dans votre sevrage tabagique ?

Arrêter de fumer avec l’homéopathie, comment ça marche ?

Le fonctionnement de l’homéopathie est à l’opposé des substituts nicotiniques comme les patchs et le chewing-gum. Ces derniers procèdent à la désaccoutumance par injection à dose progressivement réduite de nicotine dans le corps. Cela visant à amoindrir les symptômes liés au manque jusqu’à leur disparition.

L’homéopathie quant à elle, favorise un arrêt ponctuel de la consommation de la nicotine. La désaccoutumance est toutefois progressive et plus facile à vivre grâce à ces médicaments qui permettent de supporter les troubles liés au manque de nicotine.

Quels traitements homéopathiques pour arrêter de fumer ?

Un traitement homéopathique comprend des médicaments, disponibles à la pharmacie, qui sont utilisés pour soigner des maux bien précis. Dans le cas du tabagisme plusieurs médicaments sont conseillés pour arrêter de fumer ou du moins pour réduire, voire éliminer l’envie de tirer une cigarette. Parmi les médicaments pour arrêter de fumer avec l’homéopathie se trouvent :

Tabacum, recommandé juste à l’arrêt du tabac quand l’envie de fumer est très forte. Quand l’envie devient irrésistible, prenez 2 granulés de TABACUM 5CH. À l’épuisement du tube, passez au TABACUM 7CH ensuite 15CH en maintenant la dose. Lobelia 5CH, prise en 5 granules à chaque envie de fumer permet aussi de réduire ce besoin de fumer.

Utilisez l’isothérapie. L’isothérapie est une variante de l’homéothérapie qui consiste à utiliser les composantes de la cigarette pour faire des comprimés anti-tabac. Il est utilisé seulement lorsque le fumeur n’utilise qu’une seule marque de cigarette donnée. Pour en bénéficier, il est possible de se rendre dans un cabinet de médecine homéopathique ou simplement à la pharmacie avec une boite de la cigarette utilisée. Ceux-ci se chargeront de concocter le traitement adapté.

Quels traitements homéopathiques contre les symptômes liés au sevrage tabagique ?

Le sevrage tabagique a pour habitude de développer chez les personnes sujettes, des troubles psychiques et physiques. Ces derniers, quand ils ne sont pas pris en charge peuvent occasionner une rechute. Heureusement que l’arrêt de fumer par l’homéopathie propose aussi des solutions pour traiter ces symptômes.

Contre la nervosité, l’irritabilité, pour un sujet qui se met rapidement en colère, un traitement suivi de 3 à 5 granulés de NUX VOMICA 15CH, trois fois par jour.

Pour soigner l’anxiété et la déprime entraînées par le manque de nicotine, il faut 3 granules d’AURUM METALLICUM 9CH une fois par jour. Staphysagria 15CH est aussi efficace, en 5 granules trois fois par jour contre le manque et la frustration générée par la même occasion.

Pour un sujet qui présente des envies de grignoter, 2 à 3 granules de d’ANTIMONIUM CRUDUM 9CH sont conseillés à chaque fois que l’envie se fait ressentir.

Pour lutter contre la fatigue, le manque de sommeil, à la suite de l’arrêt de  fumer, 3 granules de BELLADONA 9CH à prendre avant d’aller au lit suffisent. En cas de perturbation dans la nuit, vous pouvez en prendre 3 autres.

L’homéopathie est sans toxines, sans effet secondaire, sans contre-indication, elle peut donc vous accompagner dans votre processus de sevrage sans aucun danger.

Partager cet article

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud