Tabacologue 2

Arrêter de fumer grâce à un tabacologue : comment ça marche ?

Il n’est plus à démontrer que le tabac nuit gravement à la santé. Selon des statistiques officielles, le tabagisme fait des milliers de morts chaque année. À cet effet, il est impératif que les fumeurs se ravisent pour changer de camp. Et quand c’est le cas, le chemin n’est pas aisé. Heureusement, il existe des tabacologues qui peuvent aider les fumeurs à stopper leurs addictions. Découvrez ici comment parvenir à arrêter de fumer grâce à un tabacologue.

Qui est-ce qu’un tabacologue ?

Un tabacologue est un professionnel de la santé qui a fait des études en tabacologie et titulaire du diplôme inter-universitaire (DIU) de tabacologue. Pour en arriver là, il a dû suivre une formation de médecine générale de 4 , voire 5 ans avant de se spécialiser. Cependant, en incluant plusieurs addictions, le diplôme DESS en  addictologue permet également de s’occuper des cas de sevrages tabagiques.

La formation reçue lui permet d’acquérir les connaissances scientifiques requises dans le traitement des personnes dépendant de la nicotine ou de tout autre substance, s’agissant de l’addictologue. Il est donc le mieux placé pour suivre une personne souhaitant se sevrer dans les meilleures conditions.

Que fait le tabacologue ?

Le tabagisme est selon des études scientifiques l’addiction la plus difficile à supprimer sans aucune aide venant d’un professionnel de la santé. À cet effet, il requiert un suivi professionnel pour augmenter les chances de succès d’un sevrage tabagique. Le recours à un tabacologue se matérialise par un premier contact, la consultation. À ce niveau, il détermine le niveau de dépendance du patient à travers divers examens : Test de Fagerström, Co testeur. Il pourra alors prévoir les méthodes, la dose nécessaire de nicotine nécessaire à son patient par jour.

Ainsi, le niveau d’addiction déterminé, il peut proposer en premier recours les substituts nicotiniques, à savoir les patchs, les chewing-gums, les inhalateurs sans oublier les sprays. En cas d’inefficacité, le tabacologue peut proposer d’autres moyens tels que l’association des substituts aux thérapies. Il peut également prescrire des médicaments disponibles seulement sous ordonnance. Il s’agit du varénicline ou champix.

Ces médicaments visent à réduire la sensation de manque de nicotine ou encore à créer un  dégoût de la fumée de cigarette. Ainsi, selon le niveau de dépendance du fumeur, de ses réactions aux sevrages, il propose les solutions adaptées à chacun de ces patients.

Recourir au tabacologue, est-ce un gage de réussir le sevrage tabagique ?

Arrêter de fumer est un chemin parsemé d’embûches. En effet, des études ont montré que sans aide, les chances d’un fumeur dépendant d’arrêter de fumer sont de 3 à 5%. Pour cause, même avec la motivation, les symptômes du sevrage peuvent s’avérer tellement intenses que le patient les pense insurmontables. Du fait, il retourne vite à son habitude.

Ainsi, la présence du tabacologue est d’une importance capitale. Il est d’un soutien médical, mais aussi physique. Il recommande au besoin de nouvelles thérapies ou de nouveaux médicaments. Il permet également de tenir ferme la motivation de cesser de fumer.

Le tabagisme est une maladie chronique qui peut surgir à tout moment, même pour des personnes déjà sevrées. C’est pourquoi, il est nécessaire de recourir à un professionnel de la santé, tabacologue, addictologue, pour un suivi efficace pour limiter les risques de rechute.

Anne, Docteur en pharmacie:

« Vous allez découvrir une méthode 100 % naturelle et surtout très efficace qui peut vous permettre d’arrêter de fumer »

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud