éviter les rechutes 2

Arrêter de fumer : comment éviter les rechutes ?

Arrêter de fumer entraine un manque qui n’est pas facile à gérer. En cas de mauvaise gestion, il n’est pas rare de voir l’individu replonger. Cependant, il existe des astuces et moyens pour éviter une rechute. C’est d’ailleurs pourquoi il est généralement conseillé avant sevrage tabagique de se faire suivre par un spécialiste. Au pire des cas, prendre un rendez-vous au début est idéal. Découvrez ici comment parvenir à éviter les rechutes ?

Quels sont les symptômes de manque lorsqu’on arrête de fumer.

Les premières semaines qui suivent l’arrêt de la cigarette, sont très critiques et la capacité à tenir du fumeur détermine ses chances de réussite. Lorsque l’organisme est habitué à un certain rythme et que subitement, il n’en est plus rien, le corps se trouve déséquilibré. Ainsi, diverses réactions sont observées en réponse au manque. C’est le même phénomène qui se produit au niveau de l’organisme à l’arrêt de la nicotine. 

Ainsi, au cours des premières semaines qui suivent l’arrêt, une personne en sevrage tabagique est sujet à des symptômes tels que l’irritabilité, l’anxiété. Elle traverse généralement un tas d’émotions qui ne sont pas faciles à gérer. Les céphalées, les difficultés de concentration, l’insomnie, la dépression, la fatigue constante sont autant de symptômes à observer. Elles apparaissent entre les premières 24 h et 72 h après le sevrage. Elle s’intensifie au troisième jour après l’apparition de ces symptômes et peut durer jusqu’à un mois.

Arrêter de fumer : quels sont les risques de rechutes. 

Après l’apparition des premiers symptômes du manque de nicotine due au sevrage, il est important de tenir et ne pas flancher dès les premiers jours. Des études ont démontré que le taux de réussite de sevrage sans aide d’un fumeur est de 3 à 5%. En effet, il y a plusieurs facteurs qui expliquent cela.

L’un des premiers facteurs de rechute d’un individu est la volonté. S’il n’a pas assez de volonté, le risque de rechute est très élevé. L’ignorance est aussi un énorme facteur de risques de rechute pendant le sevrage. Il est facile de replonger lorsqu’on n’a pas la bonne information.

Quelques astuces pour éviter une rechute durant le sevrage.

Avant d’entreprendre un sevrage tabagique, l’une des premières choses est de s’informer auprès d’un professionnel de la santé ou d’aide au sevrage tabagique. Ensuite, il faut se rassurer d’une motivation certaine pour limiter les risques de sombrer à nouveau. La volonté est toujours importante quel que soit le projet que l’on souhaite mener.

Aussi, il est mieux, une fois le sevrage tabagique démarré, d’éviter les lieux où l’on fume. Il est conseillé, durant ces périodes, de s’entourer de personnes non-fumeurs et surtout de diminuer la consommation d’alcool ou au mieux arrêter totalement.

Il faut prévoir un plan B en cas de problèmes. Au cas où le manque devient ingérable, il faut consulter un spécialiste pour se faire conseiller. La pratique d’activités sportives et de relaxation sont aussi des méthodes recommandées pour lutter contre le manque.

Si la tentation est plus forte au risque de continuer à fumer, les spécialistes préconisent d’avoir recours aux cigarettes électroniques plutôt qu’aux cigarettes traditionnelles. Les situations stressantes sont à éviter. Surtout, il faut éviter d’être dure envers soi-même, si les choses ne semblent pas aller comme souhaiter.

Différentes méthodes existent donc afin d’éviter les rechutes lorsqu’on veut arrêter de fumer.

Anne, Docteur en pharmacie:

« Vous allez découvrir une méthode 100 % naturelle et surtout très efficace qui peut vous permettre d’arrêter de fumer »

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud